Comment je n’ai pas pris le Dakar-Bamako

Vous allez dire que je ne parle pas beaucoup de transports. Pourtant j’ai passé pas mal de temps à travailler sur ce thème depuis le début du voyage, et notamment sur l’état du réseau de train.

J’avais très envie de voyager avec le célèbre Dakar-Bamako, mais j’avais appris avant le départ qu’il ne circulait plus, en tout cas sur le territoire sénégalais. Il faut désormais aller jusqu’à Kayes, au Mali, pour retrouver ce qu’il reste de ce train de voyageurs.

Je me suis donc rendu à Kayes… mais je n’ai pas pris le train. Des contacts fiables sur place m’en ont dissuadé, pour des raisons de sécurité. Vu la situation actuelle au Mali, j’ai trouvé plus prudent de les écouter.

Ce sera donc pour une autre fois. Et peut-être que d’ici là la voie aura été enfin rénovée !

Ajout le 23 novembre : mon reportage sur l’état de la ligne Dakar-Bamako a été diffusé ce samedi 23 dans le magazine « Afrique 7 jours » sur la Deutsche Welle.

How I didn’t travel with the Dakar-Bamako train

You’re gonna tell me I don’t write much about transport. And still, I’ve spent a lot of time working on this subject since this trip first started. Most of all, I tried to find out how the train network goes.

I really wanted to travel with the famous Dakar-Bamako train, but I heard before my trip that this train is not operated anymore on the Senegal side. You now have to go to Kayes, in Mali, to find what remains of this passenger train.

So I went to Kayes… but I didn’t take the train. People in Kayes convinced me not to, because of security reasons. Regarding the situation now in Mali, I thought it was smarter to listen to them.

So my trip with the Dakar-Bamako will have to wait. Perhaps next time I come, the railway will have been restored!

Publicités
Cet article, publié dans Mali, Sénégal, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Comment je n’ai pas pris le Dakar-Bamako

  1. Pascal Martineau (grand-frère) dit :

    Je me souviens l’avoir vu circuler à Dakar. Mais c’était « avant ». On pense bien à toi.

  2. Cécilelle dit :

    Ah voilà un article qui va faire à Olivier 🙂 Je pense bien à toi sur les routes d’Afrique .. take care!

  3. Ping : La lente déchéance du Dakar-Niger | Afrique : Aller (pas) simple

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s