Déserte, la Namibie ?

Sur un territoire grand comme la France et l’Allemagne réunies, la Namibie ne compte qu’un peu plus de deux millions d’habitants. Humains. Mais on est rarement seul en Namibie. C’est l’un de rares pays au monde où la vie sauvage est encore présente sur presque tout le territoire.

Si les lions se font discrets, il est assez commun de rencontrer des phacochères, des babouins, des girafes, des zèbres et différents types d’antilopes. Si l’on a de la chance (enfin c’est relatif), on peut tomber sur un léopard.

La présence animale, c’est aussi : les mouches qui vous sifflent aux oreilles constamment, les moustiques (plus bruyants qu’en Afrique de l’ouest), les guêpes qui vous attaquent en traître par derrière et tous types d’êtres minuscules aux habitudes étranges.

Tel cet insecte appelé fourmi-lion, dont la larve s’installe au fond d’un piège de sable, où elle prend ses victimes prisonnières, leur lançant du sable pour les faire glisser. J’ai vu une fourmi (pas lion) échapper de justesse à l’un de ces pièges. Ça m’a rappelé une fameuse scène de Star Wars.

Is Namibia really deserted?

On a territory as large as France and Germany put together, Namibia only has a bit more than two million inhabitants. Humans. But you rarely feel alone in Namibia. It is one of the few countries in the world where wildlife is still present on almost the entire territory.

Lions tend to stay discrete, but it’s very common to meet warthogs, baboons, giraffes, zebras and various types of antelopes. If you are lucky (well, it’s a point of view), you can even stumble upon a leopard.

Animal presence is also: flies buzzing in your ears constantly, mosquitoes (a lot noisier than the ones in West Africa), wasps attacking you from behind and all kinds of tiny creatures with strange habits.

Take this insect, the « ant-lion ». Its larva builds traps made of sand and hides at the bottom. And it throws sand at its future victims, making them slide down the trap. I saw an ant (not a lion one) that managed to escape one of those traps. It reminded me of a famous sequence in Star Wars.

Publicités
Cet article, publié dans Namibie, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s