Et un kit du reporter de plus

En rentrant en Allemagne, j’ai défait mes deux sacs à dos avec un plaisir non dissimulé. Et ils prennent depuis la poussière à la cave.

Ils m’ont pourtant bien servi. Ils contenaient tout ce dont j’avais besoin pour la vie quotidienne pendant le voyage et pour pouvoir réaliser les reportages. Si j’avais fait ce genre de voyage il y a 20 ans, je n’aurais sans doute pas pu voyager aussi léger.

On trouve régulièrement sur internet des articles détaillant le kit du parfait reporter, mon kit à moi n’était sans doute pas parfait, mais j’en suis tout de même très satisfait. Voilà en gros de quoi il se composait :

un enregistreur numérique Zoom H4n. Très léger, simple d’utilisation. On peut y brancher un microphone externe, ce que je ferai probablement à l’avenir car les microphones du Zoom sont peu directionnels et ils sont très sensibles aux mouvements des mains sur l’appareil.

En reportage près de Bouaké, en Côte d'Ivoire / Reporting from Bouaké, in Ivory Coast

En reportage près de Bouaké, en Côte d’Ivoire / Reporting from Bouaké, in Ivory Coast

– un ordinateur portable avec le logiciel de montage audio Dira! Startrack. Un logiciel que je connais bien pour l’avoir utilisé à la Deutsche Welle. Si je n’avais pas pu me faire prêter ce matériel par la DW, j’aurais sans doute opté pour Audacity.

le disque dur de l’ordinateur était bien plein à la fin du voyage, entre les sons (les projets pèsent particulièrement lourd) et les photos… Un disque dur externe peut être une bonne idée, s’il aime être secoué un peu.

– il est bon d’avoir une vraie souris d’ordinateur car le montage avec le pavé tactile n’est pas simple.

– un appareil photo reflex Canon EOS 450D. Avec de quoi nettoyer l’objectif, parce qu’il y a constamment beaucoup de poussière.

– des piles de rechange (en sachant qu’il faut ensuite les transporter tout le long du voyage, car il n’y a pas de circuits de recyclage dans la plupart des pays africains).

– j’avais emporté un petit trépied pour l’iPhone, pour faire éventuellement des vidéos. Mais la qualité des images était vraiment limitée et le téléchargement des vidéos sur l’ordinateur posait problème.

des clés USB et cartes SD de rechange.

– un lecteur externe permettant de lire les cartes mémoires d’appareil photo (ça m’a été particulièrement utile, mais la plupart des ordinateurs portables récents ont au moins un lecteur de carte SD intégré).

un téléphone portable désimlocké : si possible un modèle qui accepte les cartes SIM grand format. S’il est très facile d’acheter une carte SIM (sauf en Afrique du Sud), il est plus compliqué de trouver quelqu’un pour la retailler au format mini-SIM.

un adaptateur de prise électrique : attention, le format des prises n’est pas le même au Ghana et en Afrique du Sud, par exemple.

Quelques-unes des cartes SIM achetées pendant le voyage / Some of the SIM cards I bought during the trip

Quelque-unes des cartes SIM achetées pendant le voyage / Some of the SIM cards I bought during the trip

One more reporter kit

When I arrived in Germany after the trip, it is with a real pleasure that I unpacked my two backpacks. They are now sitting in the basement.

It is kind of mean since they served me well. They carried everything I needed for my daily life during the travel and to be able to do my job. If I had done this kind of trip 20 years ago, my bags would have been much heavier.

Quite often, you can read online articles detailing what kind of gear you need when you’re a travelling reporter. Mine was probably not perfect regarding all those tips but it was still very satisfactory. It was composed of:

a Zoom H4n digital audio recorder. Light and quite simple to use. You can plug in an external microphone, which I will probably do in the future, since the Zoom’s twin microphones are not very directional and a bit too sensitive to the hands’ moves on the device.

– a laptop with the Dira! Startrack audio editing software. It is the software I used to work with at Deutsche Welle. And if I hadn’t been able to get this laptop lend by DW, I would probably have used my laptop with Audacity.

– the hard drive of the computer was quite full at the end of the trip, because of the sounds (the projects weigh particularly heavy) and the pictures… Bringing an external hard drive can be a good idea, if it likes travelling.

– it is good to have a real computer mouse, because editing with the laptop’s pad is not very easy.

– a Canon EOS 450D reflex camera. And what you need to clean the lens, since there’s a LOT of dust and sand…

spare batteries (knowing that you have to carry them home: it’s impossible to find a place to recycle them in most of African countries).

– I had brought a short tripod for the iPhone, to be able to shoot videos. But the quality of the images was quite low and I had trouble downloading the videos to the computer.

spare USB sticks and SD cards.

an external reader for memory cards (it was very useful for me, but most of recent laptops have a SD card slot)

an unlocked cellphone, one that can work with normal SIM cards. It is very easy to buy SIM cards (except in South Africa), but it can be hard to find someone to cut one to fit the mini-SIM format

a socket adaptor: attention, the sockets are not of the same type in Ghana and South Africa for example.

Publicités
Cet article, publié dans Médias, Projet, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Et un kit du reporter de plus

  1. Bonjour,
    Par curiosité : combien de kilos ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s